Laboratoire sur le contrôle sensorimoteur et la réadaptation

Description

Nos recherches portent sur la compréhension des mécanismes de contrôle et d’apprentissage moteur, principalement en relation à un système nerveux détérioré. Ceci comprend la recherche appliquée portant sur les déficiences sensorimotrices après une lésion ou une maladie neurologique, surtout en ce qui concerne le mouvement et à la spasticité des membres supérieurs. Nous étudions également l’efficacité des nouvelles interventions visant la réadaptation sensorimotrice des bras et des mains après avoir subi une lésion neurologique, telles que la thérapie orientée vers les tâches, la thérapie par la contrainte du tronc et les interventions faisant appel à la technologie de la réalité virtuelle. Nos études portent sur les enfants et les adultes atteints de lésions neurologiques telles que la paralysie cérébrale, la maladie de Parkinson, les déficiences vestibulaires ou celles subies à la suite d’un accident vasculaire cérébral. Nos recherches sur les personnes ayant subi un AVC ont démontré que les patients présentent surtout des troubles de coordination interarticulaire spatiale et temporelle au niveau des bras et du tronc dans certains cas : lorsqu’ils effectuent des mouvements d’extension, et lorsqu’ils coordonnent l’orientation, l’ouverture et la fermeture de leurs mains en accomplissant des tâches où ils doivent tendre le bras pour saisir un objet. Chez les adultes ainsi que chez les enfants, effectuer des mouvements compensatoires en fonction de la redondance offerte par le système est l’une des principales caractéristiques de difficultés affectant la capacité de tendre le bras. Par exemple, les patients usent excessivement des mouvements du tronc, même lorsqu’ils cherchent à saisir des objets placés près de leurs corps. La capacité d’exploiter des degrés de liberté supplémentaires, tels que le tronc, indique que le système nerveux endommagé peut encore puiser dans une portion de sa redondance, alors que la redondance et l’adaptabilité sont limitées dans d’autres articulations. Des études récentes ont démontré que les personnes ayant subi un AVC présentent différentes difficultés : des troubles de coordination entre les différents segments du tronc (au niveau du thorax et du bassin) et des déficits de coordination interarticulaire spatiale et temporelle (au niveau des bras et du tronc), ce qui entraîne une compensation imparfaite et des mouvements plus maladroits.

Mots-clés

Contrôle moteur, réalité virtuelle, rétablissement, neuroplasticité, membres supérieurs.

Axe et thème de recherche

AXE 1 – Fonctions et activités sensorielles, motrices et cognitives
THÈME 1 – Mécanismes fonctionnels

Équipe de recherche

Anatol G. Feldman, Ph.D.
Mindy F. Levin, Ph.D.

Coordonnées/Contact

Laboratoire sur le contrôle sensorimoteur et la réadaptation
CRIR–Hôpital juif de réadaptation
CISSS de Laval
3205, place Alton-Golbloom
Laval QC H7V 1R2
T 450 688-9550 (3834)

CRIR–Institut universitaire sur la réadaptation en déficience physique de Montréal (IURDPM)
Pavillon Gingras
CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal
6300, avenue Darlington
Montréal QC H3S 2J4
T 514 340-2111 (2192)

Crédit photos : © CRIR / Yvonne Richard Photographie